Histoire de la thérapie de réhydratation orale


La thérapie de réhydratation orale (ORT), proclamée par la communauté médicale comme étant l’une des avancées médicales les plus cruciales du 20e siècle, a été découverte grâce à une série d’innovations médicales commençant dans les années 50.

Avant l’utilisation généralisée de l’ORT, les experts mondiaux de la santé estimaient qu’environ 500 millions de cas annuels de diarrhée chez les enfants de moins de 5 ans provoquaient au moins 5 millions de décès par an.

La majorité de ces cas se produisaient dans le monde en voie de développement, où les experts estimaient qu’un enfant sur dix mourait de la diarrhée avant d’atteindre cinq ans. À l’époque, le traitement de la déshydratation était limité aux solutés intraveineux administrés dans les hôpitaux, approche qui était non seulement coûteuse, mais aussi inaccessible aux personnes les plus vulnérables.

Mais le traitement par réhydratation orale a tout changé.








Découverte des récepteurs du glucose

La première étape du développement de l’ORT a été la découverte en 1953 que le glucose était transporté dans l’intestin grêle par un nombre limité de cellules, d’où la conclusion des chercheurs que le corps possède un récepteur particulier pour le glucose : des cellules particulièrement conçues pour absorber le glucose.


Le pouvoir de la combinaison sodium + glucose pour lutter contre la déshydratation

Les chercheurs croyaient initialement que l’absorption du glucose était « paralysée » pendant la diarrhée; ils supposaient que quelqu’un souffrant de diarrhée ne pouvait pas bénéficier des solutés pénétrant par voie gastro-intestinale. De ce fait, les médecins croyaient que les fluides intraveineux fournissaient le seul moyen de combattre la déshydratation provoquée par les maladies mortelles telles que le choléra ou les infections microbiennes.

Mais en 1958, les chercheurs ont découvert que, même pendant un malaise gastro-intestinal aigu, l’intestin grêle pouvait absorber le glucose. Ces récepteurs du glucose fonctionnaient toujours, du moment qu’ils étaient aussi en présence de sodium. Nous appelons maintenant cela le « co-transporteur de sodium-glucose » ou la « pompe ».

Cette découverte a permis aux chercheurs de se rendre compte que les maladies diarrhéiques telles que le choléra ne détruisent pas la membrane muqueuse de l’intestin grêle. Ceci voulait dire qu’un traitement oral était possible, au moins théoriquement.

Dix ans plus tard, cela a été démontré.

 

 


 



Premier essai réussi de l’ORT

En 1968, les chercheurs publièrent les résultats du premier essai réussi de la thérapie de réhydratation orale pour traiter et soigner la déshydratation liée à une épidémie de choléra.
Les résultats de cette étude, conduite au Pakistan oriental, démontrèrent que l’ORT possédait au moins un emploi scientifiquement prouvé : le traitement des patients adultes souffrant du choléra.

La communauté médicale s’est précipitée pour agir. Elle a rapidement étendu les recherches pour démontrer que l’ORT était efficace pour tous les patients, dont les enfants, souffrant de la diarrhée (qu’elle soit causée par le choléra ou par autre chose). Et en 1968, la formule a été adoptée par l’Unicef et l’Organisation mondiale de la santé.

ORT et soluté intraveineux

Au début des années 70, la communauté médicale était allée encore plus loin. Grâce à plusieurs études, les chercheurs ont pu démontrer que non seulement l’ORT était efficace, mais qu’elle pouvait être en fait plus efficace que les solutés intraveineux, car le traitement intraveineux pouvait causer un déséquilibre des fluides chez les patients.

En 1978, l’OMS recommandait l’ORT comme meilleure défense de première ligne pour traiter les patients souffrant de déshydratation et publiait des consignes particulières pour assurer une formule appropriée de glucose, sodium et eau. Ces consignes ont été révisées en 2006; c’est cette formule sur laquelle Hydralyte est basée.






Des symptômes de gastroentérite au traitement de la déshydratation

Aujourd’hui, la communauté médicale utilise la thérapie de réhydratation orale pour traiter tous les cas de déshydratation légère à modérée. Les solutés de réhydratation orale tels qu’Hydralyte sont recommandés pour aider à traiter la déshydratation légère à modérée, qu’elle soit provoquée par le vomissement et la diarrhée, par la forte transpiration ou par des conditions cliniques.

Et les consommateurs apprennent directement les excellents avantages de l’utilisation d’un vrai produit clinique hydratant lorsqu’ils en ont besoin.

Professionnels de la santé

Demander des échantillons pour les patients

Offres spéciales

Coupons et promotions

Trouver Hydralyte

Trouver un magasin